lundi 11 mars 2013

Aromathérapie chez l'enfant selon Mme Festy

ou pourquoi je veux me débarrasser de ce livre...



L’auteur

Danièle Festy est pharmacienne et passionée d'huiles essentielles et de compléments alimentaires. Elle a écrit plusieurs livres sur les huiles essentielles.


De quoi çà cause?

Beaucoup d’HE sont tout à fait utilisables chez l’enfant, à partir de 3 mois, en respectant certaines règles. Un tel livre aurait donc un grand intérêt pour les parents.

Le livre est organisé en différentes parties, qui n’ont pas forcément de lien avec l’aromathérapie. Cela peut être vu comme un complément par certains ou comme des pages inutiles par d’autres.

Danièle Festy rappelle en quelques pages le développement de l’enfant de la naissance à 10 ans. Le ton humoristique rend ce passage agréable à lire.
Néanmoins, les informations semblent parfois dater d’une autre époque. Elle tient un compte du nombre des repas en fonction de l’âge et à partir de 4 mois, un bébé, selon elle, en a 4 par jour. De quoi faire culpabiliser les mères qui nourrissent leur nourrisson la nuit, et à 4 mois c’est fréquent !! Elle parle aussi de proposer le pot de manière systématique 1/2h après les repas et ainsi à 2 ans, voire avant, l’enfant est propre… J’ai de gros doutes aussi bien sur la méthode que sur les résultats.


L’auteur rappelle très bien l’efficacité des huiles essentielles et donc l’importance des doses à respecter.
Justement, je suis assez étonnée de la concentration souvent en HE que comportent ses mélanges.
Selon elle, la dose à respecter pour un enfant est l’équivalent de 2 gouttes HE, 5 fois par jour. C’est beaucoup !!
En plus, j’ai trouvé une synergie dans le livre où on est à plus de 3 gouttes d’HE par dose !

Concernant les voies d’administration, il est bien précisé que la voie orale n’est possible qu’à partir de 7 ans. Par contre pour l’auteur, la voie suprême pour l’enfant est la voie rectale.
Effectivement, c’est une voie où l’absorption est rapide, l’effet est alors rapide et efficace. Mais, outre son côté peu agréable (beaucoup d’adultes la refusent, mais l’enfant n’a qu’à se taire et l’accepter…), c’est aussi une voie interne au même titre que la voie orale. Quel est son avantage alors ? Je serais ravie qu'un pro de la pharmacocinétique m'éclaire.

Ce livre fournit beaucoup de listes récapitulatives. Une liste intéressante pour ceux qui veulent creuser un peu est l’abécédaire des principes actifs et leurs propriétés (alcools, terpènes, etc.).
Certaines huiles essentielles sont interdites aux enfants ; elles sont listées ainsi que les HE dermocaustiques (mais est-ce-que ces listes sont exhaustives ?).


Mme Festy nous établit la liste de ses 25 huiles essentielles, 12 huiles végétales et 10 hydrolats préférés pour les enfants.
C’est dommage d’y trouver l’HE de mélisse qui est extrêmement chère, alors que de nombreuses alternatives existent dans ses indications chez l'enfant.
C’est beaucoup plus gênant d’y voir le romarin à verbénone sans mention particulière, alors que cette huile essentielle est un puissant neurotoxique (à n’utiliser avant 6 ans que sur avis médical, interdit aux épileptiques...). De même avec l'inule odorante, expectorante puissante, qui est à utiliser avec beaucoup de précautions, ce qui n'est mentionné à aucun moment. 
C’est également gênant que le nom des plantes ne soit pas complet. Parler d’HE de camomille est incomplet : allemande, noble ?...Il faut se référer aux annexes pour avoir le nom latin et le chémotype.
Bref, j'émets de grandes réserves quant à la validité de ces listes.


La majeure partie du livre reprend les maux et maladies de A à Z avec les traitements possibles. Enfin, c’est ce que je croyais.
Car A, comme antibiotique ; B, comme bruit, et il est précisé que les HE n’y peuvent rien! H permet de nous fournir un grand laïus sur l’hygiène corporelle (où la pharmacienne précise l’importance du décalottage ; gloups !) et sur comment faire son ménage. Si encore, elle nous apportait des données pour nettoyer avec les HE. Mais non !
Il est de même dommage de mentionner des maux simplement pour signaler qu’il n’existe aucun remède en aromathérapie (appendicite par exemple).
J’ai acheté ce livre pour savoir comment traiter avec les HE, pas pour lire un passage sur comment sécuriser sa maison à la lettre S…

Pour les maladies répertoriées (si si il y en a quand même), Mme Festy donne des explications sur la maladie elle-même et parfois son avis dont on se passerait bien…
Il y a souvent plusieurs traitements possibles, ce qui est une bonne chose en soi.
Par contre, il n’y a pas que ses 25 HE préférées, il y en a plein d’autres. Les synergies sont fournies telles quelles. Pas d’explication pour faire autre chose, pas de proposition pour changer une HE.
Et surtout, encore une fois, les doses me paraissent énormes, quand ce n’est pas avec l’HE elle-même que j’ai un problème (un autre exemple: le ciste).
Je me sers par contre beaucoup des schémas de massage, très clairs et détaillés mais avec des mélanges à concentration plus basse ou établis par d’autres auteurs.


Pour conclure

Beaucoup de blablas inutiles, beaucoup d’HE différentes (bien plus que 25), des idées un peu obsolètes, des dosages trop élevés…
Vous l’aurez compris, je ne recommande pas du tout ce livre.
Et j'en fais quoi du mien? Une idée?

photo: www.freedigitalphoto.net

4 commentaires:

  1. Booo ça donne pas tellement envie de l'avoir ce bouquin.. moi qui hésitai..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. continue d'hésiter et choisis en un autre ;-)

      Supprimer
  2. J apporte ma pierre a l edifice, je suis a l oppose de ton avis et ce sur justement des annees de pratiques et d informations basées sur des prescritpiosn et conseils de médecins specialises en la matière et le encore plus depuis que je vis ici au UK.
    Oui les conseils sur le cododo, les solides le decalottage etc oups et en meme temps au vue de certaines etudes qui viennent de sortir comme d habitude tu en trouves toujours pour aller dans ton sens ou contre donc bon... ca tu passes tu suis ton chemin ... comme d autres livres etc...
    Perso quand je lis un livre sur les traitements paramedicaux ou medicaux etc... je le lis en entier et je fais bien attention a l appendice par ex... justement car tu ne lis pas un roman donc tu fais bien plus attention, pour le coup moi qui ne connais pas toutes les HE avec leur nom anglo saxon et bien je t assure que son livre m a bien aide ... Livre que j ai apporte a mes docs ici, a mes SF et qui l ont trouve pas mal du tout...
    Si j ecoute encore ce qui se passe en France je ne pourrais utiliser les HE durant la grossesse ou alors quasiment que 2 et idem pour l accouchement et l allaitement et bien ici mais aussi dans d autres pays c est bien le contraire tu vas tourver plus de pros de sante forme ( tu en auras toujours pa du tout ou contre les HE) et les doses qu elle prescrit ben nous on les suit depuis des annees sans aucun pb a ce jour et quand je constate qu ici ou ailleurs j ai les memes je me dis que ben elle doit pas avoir autant tort que ça...
    Bref ton livre et bien envoies le moi je sais a qui le donner ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas que tout est à jeter. Mais un livre est à la portée de tous (et tant mieux!): oui, je lis les annexes, mais est ce que tout le monde le fait?
      Je suis bien d'accord: HE et grossesse sont compatibles etc. C'est souvent les "médecins classiques", enfin, ceux qui ne s'intéressent pas à la chose qui pronent le contraire.
      Le côté dommage c'est aussi la grande variété des HE, alors qu'elle établit une liste en début de bouquin.
      Par contre, je maintiens mon étonnement par rapport à certaines HE pour l'enfant, comme le romarin ABV ou le ciste.
      Disons que je ne mettrais pas ce livre entre les mains de novices sur le sujet. :-)

      Supprimer

Merci de votre participation!