BPF* des cosmétiques maison

*BPF = Bonnes Pratiques de Fabrication; il existe un livre édité en UE qui vaut pour loi envers l'industrie pharmaceutique!

J'ai coutume de lire que l'hygiène lors de la fabrication de cosméto maison est du niveau de l'hygiène exigée lors de la préparation de biberons pour nouveaux-nés.
Cette description m'embête bien, je n'y connais rien aux biberons. Pourtant, je me doute que la transposition à l'allaitement soit ici difficilement possible: une douche quotidienne!!

Toute préparation contenant une phase aqueuse (de l'eau ou un hydrolat) est suceptible d'accueillir des bactéries ou des champignons. Se préparer avec soin et conserver correctement ses produits limitent grandement les risques.



Les préparations uniquement huileuses (huile, baume, beurre) ne risquent pas de contamination microbiologique. En revanche, il conviendra de les protéger du rancissement éventuel.


Quelle que soit la formule que vous vous apprêtez à faire, la préparation du plan de travail et des ustensiles est la même.

  1. Prévoir son espace suffisamment grand pour ne pas être gêné
  2. Se laver les mains
  3. Laver le plan de travail puis le désinfecter à l'alcool à 70°. L'alcool à 70° est un excellent désinfectant ; c'est à cette concentration qu'il est le plus efficace. Vous le trouverez en pharmacie.
  4. Désinfecter vos ustensiles et contenants en les passant à l'alcool à 70° ou en les mettant 10 min à l'eau bouillante (attention, certains ne supportent pas la chaleur). Dans les 2 cas, laissez-les sécher sur un linge propre.

Les conservateurs (extrait de pépins de pamplemousse, Cosgard, Naticide...) sont à ajouter dans vos formulations en respectant le dosage préconisé par le fournisseur.
Pour protéger les huiles du rancissement, la vitamine E est l'additif de choix. Vous pouvez l'ajouter à vos huiles dès ouverture de la bouteille ou choisir de n'en mettre que dans les préparations.

N'hésitez pas à conserver vos potions au réfrigérateur, surtout en été.

En cas de changement de couleur, d'odeur, d'aspect (voire de pousse de cheveux sur la crème!!), en cas de moindre doute, pas d'état d'âme: direction POUBELLE!

Enfin, étiquetez vos contenants avec ce qu'ils contiennent et la date de fabrication.
Notez vos préparations dans un cahier pour y consigner vos impressions, vos ratages et vos réussites.

5 commentaires:

  1. Bien utile pour une novice comme moi ! Merci beaucoup pour tous vos conseils/

    RépondreSupprimer
  2. Salut ! Je suis en train d’évaluer mes chances de me lancer dans la fabrication et vente de cosmétiques naturels et j’ai une question : N’ayant pas accès au texte de loi entier concernant les BPF, peux-tu me dire s’il est possible qu’une fabrication des produits à la maison respecte ces normes en vue d’une certification ? J'ai peur que cela soit tellement stricte que cela me force à faire fabriquer mes produits en labo.
    Merci d’avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello. Ce n'est pas tant les BPF qui te feront défaut mais les directives qui réglementent les cosmétiques. Tu peux trouver bcp de choses sur le site de l'ANSM. Une chose est sûre, il te faudra une pièce dédiée à la confection des produits, ton propre labo en quelque sorte...
      Meth

      Supprimer
    2. Merci beaucoup ! je vais aller regarder ça de plus près :)

      Supprimer

Merci de votre participation!